ArabicEnglishFrench

Comité de pilotage Tunis – Mars 2020

Publié le 10 Mar 2020

Lors de sa réunion à Tunis, le 4 mars 2020, les membres du Comité de pilotage* de Médias & Démocratie (M&D) ont discuté de la question du renouvellement du partenariat de la plateforme avec l’Agence CFI en 2020. Lauréat 2019 du programme MediaLab Campus de CFI, M&D avait répondu, fin décembre 2019, à l’appel à candidature 2020 de ce programme. Or nous avons appris, le 3 mars 2020, que M&D est à nouveau Lauréat de ce programme en 2020, soit une aide de 15 000 euros pour la plateforme.

En janvier 2020, divers articles de presse ont dénoncé l’implication de CFI dans l’arrestation du journaliste et confrère béninois Ignace Sossou. À la lumière des faits révélés par la presse en janvier et février 2020, le Comité et le bureau de M&D condamnent avec fermeté le rôle joué par CFI dans cette affaire. Depuis sa création, en 2015, l’indépendance, l’éthique et la déontologie du journalisme sont au cœur de la démarche et des actions de M&D (formation et conférences). La connivence et la duplicité dont ont fait preuve les deux responsables de CFI impliqués dans ce dossier vont à l’encontre de nos principes et valeurs.

Toutefois, en février 2020, par une mise à pied suivie d’une procédure de licenciement, la direction générale de CFI a sanctionné les deux cadres de sa « direction Afrique » à l’origine de de cette affaire. Cette décision montre que l’Agence a elle-même su reconnaître sa responsabilité dans l’arrestation d’Ignace Sossou et pris en interne des mesures appropriées, même si le journaliste est, à ce jour, toujours en prison. Il va de soi que sans cette condamnation claire (et publique) de CFI, M&D n’aurait en aucun cas accepté d’être à nouveau partenaire de l’Agence en 2020. Depuis 5 ans, M&D a porté une attention toute particulière au choix de ses partenaires (financiers ou non) en leur demandant de respecter l’indépendance et les valeurs de la plateforme.

En conséquence, le Comité de Pilotage de M&D (16 journalistes français et africains) annonce qu’il maintiendra en 2020 son partenariat avec CFI, tout en se réservant la liberté d’interrompre à tout moment ce lien avec l’Agence, comme avec tout autre partenaire de la plateforme et de ses actions.

* Le CP de M&D est composé de 16 journalistes professionnels :

Moussa Aksar (NIGER), Rym Benarous (TUNISIE), Pascale Boyen (France/ Trésorière de M&D), Chantal Cabé (FRANCE), Hamida El Bour (TUNISIE), Désiré Enam (GABON), Lyas Hallas (ALGÉRIE), Nadhem Hanin (TUNISIE), Josiane Kouagheu (CAMEROUN), Stéphane Lepoittevin (France / Président de M&D), Manoubi Marouki (TUNISIE), Nesrine Mellat (ALGÉRIE), Olivier Piot (France / Fondateur et Directeur de M&D),
Fabien Pont (FRANCE), Ould Amadou Sy (MAURITANIE), Hanene Zbiss (TUNISIE).

Écrit par Olivier Piot

Journaliste indépendant (Le Monde diplomatique, Géo, Le Monde Afrique…) Fondateur de M&D en 2015

Articles reliés

Déni de justice contre le journaliste Khaled Drareni

Déni de justice contre le journaliste Khaled Drareni

ALGÉRIE. Accusé d’« atteinte à l’intégrité du territoire national » après avoir couvert, le 7 mars 2020 à Alger, une manifestation du mouvement « Hirak », le journaliste et confrère Khaled Drareni vient d'être condamné à trois ans de prison ferme....

Soutien au journaliste Moussa Aksar

Soutien au journaliste Moussa Aksar

Nous apprenons que notre confrère nigérien, le journaliste d’investigation Moussa Aksar, membre du Comité de pilotage de la plateforme franco-africaine Médias & Démocratie, vient de porter plainte « contre x » pour diffamation suite à des écrits parus sur les...